C’est quoi le libertinage ?

Les raisons qui poussent certains couples à se livrer au libertinage sont multiples, pour assouvir leur curiosité, pimenter leur vie sexuelle, pour se sentir désiré ou pour tenter de nouvelles expériences.

Qu’est-ce qu’un libertinage ?

Le libertinage constitue une pratique revêtant un certain nombre de formes comme l’échangisme, le caudalisme, la côte-à-côtisme, etc. En général, il est apparenté à une conduite de libertin d’une personne ayant des mœurs libres et se livrant excessivement aux plaisirs charnels. Celui-ci peut désigner aussi un penchant immodéré pour la liberté sexuelle. Les adeptes de cette pratique peuvent s’appeler libertins. Ils sont déréglés dans son comportement sexuel par rapport à la moralité. Habituellement, le libertinage est un tabou, car il s’associe à la perversion et à la déviation des instincts sexuels. Cette pratique peut aussi considérer comme une sexualité récréative. Elle consiste à être libérée des interdits sociaux et moraux afin de vivre parfaitement les envies libertins.

Cette liberté sexuelle pour quel type de couple ?

Ce sont les couples partageant l’envie libertine qui s’adonnent au libertinage. Pourtant, il faut que les couples libertins se mettent d’accord sur cette pratique dépravée et passent par une communication entre les partenaires. Ils ont une sincère connivence intellectuelle et une véritable entente charnelle et sexuelle. En effet, le libertinage implique au moins deux personnes. Certains hommes pratiquent le candaulisme, car ils trouvent du plaisir sexuel à voir avec concupiscence leur femme faire l’amour avec une autre personne. Beaucoup des adeptes du libertinage se livrent à l’échangisme. Ce dernier désigne un échange des partenaires sexuels entre couples. Il existe aussi la côte-à-côtisme qui consiste à s’adonner à l’activité sexuelle à côté d’un autre couple.

Comment s’adonner au libertinage ?

Se livrer au libertinage donne l’occasion de jouir d’une certaine liberté sexuelle. Les adeptes s’adonnent à cette pratique pour savourer les plaisirs charnels dépravés. Le libertinage ne peut pas faire partie de l’infidélité, car les couples qui le pratiquent ont déjà passé par une communication. Ils se mettent d’accord sur cette sexualité récréative. Avant de se livrer au libertinage, ils en ont parlé longuement et ils ne cachent pas leur envie d’aller voir ailleurs. Ils acceptent d’assumer cette liberté sexuelle.  Cependant, cette pratique sexuelle constitue un désir de transgression ayant des limites. Cette liberté est établie dans des règles bien définies. Ensuite, ce sont les couples ayant des sentiments amoureux dissociables des pratiques sexuelles qui choisissent le libertinage. Pour eux, ce dernier n’est pas un manque de fidélité. Le libertinage peut être pratiqué chez soi. Il ne se cantonne pas à un lieu déterminé. Celui-ci est un état d’esprit. Mais, pour un plaisir partagé et pour pratiquer l’entente dans une véritable sincérité, il faut que les couples s’assurent que les deux partenaires soient complètement d’accord sur cette liberté sexuelle.